Close
Type at least 1 character to search
Back to top

Maltem s’engage pour l’Education

2020 et 2021 ont été chez Maltem des années de solidarité. Solidarité avec des jeunes fragilisés par la situation inédite générée par la crise sanitaire, solidarité avec des jeunes migrants en quête d’avenir, solidarité avec des jeunes malgaches en parcours de formation digitale.

La Fondation Aldinie a été créée par les fondateurs de Maltem il y a maintenant 5 ans. Elle fédère un certain nombre d’actions à destination d’associations partenaires, à Madagascar principalement et toujours pour contribuer à réduire les inégalités et offrir de vraies chances d’avenir aux jeunes et enfants défavorisés. Elle est complétée par le programme Mooove qui encourage tous les collaborateurs du groupe à s’engager.

Au-delà de cet engagement fort du groupe et de ses fondateurs Jean-Luc Clamen et Pascal Mennesson, ce sont les salariés qui en sont les acteurs.

Soutien et accompagnement de jeunes mineurs migrants isolés.

Début 2020 l’équipe RH de Paris rencontre des professeurs de classe de MODAP, c’est un dispositif qui scolarise des mineurs arrivés seuls en France. Non francophones pour la plupart, peu scolarisés dans leur pays d’origine, leur parcours a été souvent très chaotique .En plus de l’alphabétisation absolument indispensable à leur intégration, ils suivent des cours de matières générales et font des stages pour définir une orientation.

A la rentrée scolaire nous décidons d’apporter un soutien à ces jeunes par l’organisation d’ateliers qui leur permettent d’ouvrir un peu leurs horizons limités à l’école, leur hébergement et l’Aide sociale à l’Enfance. Un simple message aux Maltémiens a permis de réunir 24 parrains et marraines pour pouvoir leur apporter un peu plus, plus de contacts, plus de pratique du Français, plus d’encouragements et lorsque c’était possible une aide à leur recherche d’apprentissage ou future formation.

Ce parrainage a réuni des collaborateurs de France, du Luxembourg, du Canada, d’Omnilog, de P4H, expérimentés ou encore stagiaires, animés par l’envie de faire une jolie rencontre.

Certains ont trouvé des stages grâce à des Maltémiens, et même un futur apprentissage, certains sont suivis pour améliorer leur niveau de Français. Almamy a pu intégrer le club de foot de Nanterre, Max a démarré son stage au 8 pour se familiariser avec le métier commercial, Bouh y vient de temps en temps travailler sa lecture, Lassana devrait commencer son apprentissage.

Deux ateliers ont été animés par l’équipe RH parisienne pour les aider à préparer et réussir un rendez-vous avec un futur patron, très attentifs et curieux, ils ont aussi bien « rigolé » et profité du ping pong et du babyfoot.

Chacun a pu discuter et partager des moments de détente ou studieux et rester en contact en visio, en WhatsApp en messages…, ce qui de l’avis des professeures a été très bénéfique. Merci à tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur bienveillance.

Parrainage de la première promotion TaFa

« TaFa » ça veut « réussite en Malgache, c’est aussi le diminutif de Talent Factory et c’est le programme de formation digitale mené par P4H à Madagascar.

Ce programme concrétise la vocation sociale de P4H, en accueillant 19 jeunes bacheliers ne disposant pas de la possibilité de suivre des études supérieures, sélectionnés pour leurs aptitudes à intégrer une formation aux métiers du numérique. Ils souhaitent devenir community managers, designers web, développeurs ou intégrateurs web, graphistes ou chargés de communication digitale.

L’équipe de P4H, soutenue par Maltem et la fondation Aldinie, leur offre la chance de découvrir ces métiers, de définir une orientation, de se former aux bases des métiers digitaux. La Fondation Aldinie accompagnera les plus talentueux dans leurs études supérieures.

Pour leur permettre de mieux progresser, de se challenger et de bénéficier de leur expérience, des salariés du groupe se sont portés volontaires pour les parrainer de façon individuelle.

19 Omniloguiens, Maltémiens, salariés de Bocasay parrainent individuellement depuis décembre les jeunes TaFa dans leur parcours de formation. Les usages digitaux facilitent la communication et permettent aux jeunes de mettre dans une perspective professionnelle ce qu’ils apprennent.

Ce suivi et l’accompagnement par toute l’équipe de P4H sera sans nul doute un gage de réussite. Le programme TaFa dure encore jusqu’à cet été nous espérons que certains jeunes pourront intégrer l’enseignement supérieur et pouvoir développer la carrière de leurs rêves.

Accueil de stagiaires et solidarité confinement

La recherche de stage s’avère d’autant plus compliquée que les jeunes sont issus de zones ou quartiers dits « sensibles », la crise sanitaire a encore creusé les inégalités. Ils ne peuvent souvent pas compter sur le réseau de leurs proches et avoir accès à certains secteurs d’activité.

Depuis de nombreuses années l’accueil de jeunes en stages a été encouragé au sein des structures Maltem. La priorité est donnée à des jeunes de qui sont encore à l’école, en 3ème, bac Pro pour que les périodes de stage leur ouvrent des perspectives qui ne font pas partie de leur quotidien…. Un partenariat a été mis en place avec des lycées et collèges de REP+, qui chaque année nous proposent d’accueillir des élèves. On se rend alors compte de leur envie d’apprendre et de réussir et de leurs capacités d’apprentissage et d’adaptation. Ils doivent finir le stage avec plus de confiance en eux et en leur aptitude à poursuivre des études.

Les collègues des métiers RH, business, accueil, comptabilité ou administratifs sont sollicités et donnent un peu de leur temps pour faire découvrir leurs activités. Comme en 2020, cette année entre 10 et 20 jeunes partageront le quotidien des Maltémiens au 8.

2020 a aussi été marquée par la fermeture des écoles et un risque de décrochage pour les élèves les plus fragiles. 15 Maltémiens ont accepté d’être tuteurs de jeunes scolarisé dans des REP+ en primaire collèges et lycées. Ils ont assuré le suivi quotidien des devoirs donnés par des professeurs à distance et aussi du soutien et un accompagnement pour que cette période se passe au mieux.

Un bel élan de générosité.

Si la période troublée que nous traversons depuis 1 an a bouleversé nos vies et nos habitudes, elle a vu aussi se renforcer l’engagement à venir en aide aux autres et particulièrement les jeunes, très impactés par les nombreuses restrictions.

Les initiatives personnelles sont relayées à tout le groupe, les idées sont mutualisées pour renforcer l’efficacité que nous pouvons avoir tous ensemble.

Plus encore que les programmes ou actions initiés par les entités de Maltem, la force de notre groupe est sa capacité à décupler l’efficacité d’expériences solidaires personnelles ou associatives et d’accompagner nos collaborateurs dans leurs engagements.

Des images de nos actions